La MDMA / l’ecstasy


La MDMA est une molécule appartenant à la famille chimique des amphétamines. 

L’ecstasy, quelle différence ? Aucune. Il s’agit du nom de cachet, nom commercial donné à cette drogue.  

Le gramme de MDMA s’élève à 50 ou 60 euro/g. Pourtant, le prix du cachet d’Ecstasy est bien inférieur : 5 à 10 euros.

La qualité de la MDMA est de plus en plus « pure », de 60 à 70% sous forme de poudre et de 40 à 50% sous forme de cachet. 

Quels effets?

Les effets de la MDMA sont présents plus de 24 heures dans le sang, la salive et la sueur et pendant 72 heures dans les urines. Ils se ressentent environ 30 minutes après consommation et durent entre 3 à 5 heures, en fonction de la prise et de la sensibilité individuelle. 

La MDMA libère une dose massive de sérotonine et dopamine dans le cerveau, modifiant l’humeur, l’empathie et exacerbant les sens. A court terme, l’augmentation de la tension artérielle, du rythme cardiaque, les vomissements, maux de tête et sentiments de paranoïa se font ressentir dans les 5 heures suivant la prise.

A long terme, les consommateurs réguliers vivent des troubles de la personnalité, un amaigrissement notable et de l’anxiété. Des maladies tels que le diabète, trouble cardiaque et crises d’épilepsies sont susceptibles d’apparaître. 

 Différentes formes de consommation

Il existe plusieurs manières de consommer de la MDMA, en dehors des cachets

–       On peut « sniffer » de la MDMA. L’effet sera quasi-immédiat. Il s’agit d’une pratique assez dangereuse et douloureuse. Il arrive souvent que les personnes sniffant de la MDMA ne l’écrasent pas correctement (des bouts de cristaux peuvent être à l’origine de douleurs nasales)

–       Il est possible de consommer de la MDMA en « Parachute », il s’agit d’enrouler la poudre dans une feuille à rouler et de l’avaler avec un verre d’eau. 

–       On peut également « fumer » les cristaux de la MDMA. Cette pratique se nomme « Chasser le dragon ». 

Les « Bad trip » sont fréquents. Il s’agit d’une drogue dont la « descente » est relativement intense. Des dépressions nerveuses et un sentiment de « sevrage » (sentiment de vouloir en consommer plus) sont habituels. 

Il importe de souligner que 13 millions des 15-64 ans ont déjà consommé cette drogue. La majorité des consommateurs sont des jeunes adultes, 2,1 millions des consommateurs ont moins de 35 ans. Surnommée « drogue de l’amour », les consommateurs décrivent les effets de cette drogue comme un sentiment d’amour universel et une volonté de câliner les personnes autour de soi.

De nombreux décès et overdoses ont été répertoriés chaque année.


Trafic de stupéfiants : quelles peines ?

En pratique, les actes de trafic de stupéfiants relèvent du délit. 

L’article L.3421-1 du Code de la santé publique punit l’usage illicite de produits stupéfiants d’un an d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende ;

Le transport, la détention, l’offre, la vente ou l’achat de stupéfiants exposent à dix ans de prison et 7 500 000€ d’amende (article 222-37 du Code pénal) ;

La production ou la fabrication illicites de stupéfiants est un crime passible de vingt ans d’emprisonnement et d’une amende de 7 500 000€ d’amende. 

L’article 222-36 du Code pénal prévoit que l’importation ou l’exportation illicites de stupéfiants sont punies de dix ans d’emprisonnement et de 7 500 000 euros d’amende.

Quant à la cession ou l’offre illicite de drogues à une personne en vue de sa consommation personnelle, elle est punie de 5 ans de prison et de 75.000 euros d’amende.

Pour les actes les plus graves qui sont de nature criminelle, les peines sont les suivantes :

Votre défense : notre priorité

On vous soupçonne d’avoir commis une ou plusieurs infractions en lien avec le trafic de stupéfiants ? On souhaite vous entendre au commissariat ou à la gendarmerie? Un de vos proches est placé en garde à vue? Vous êtes mis en examen ? Ou plusieurs parties sont mises en cause ? Vous êtes convoqué à comparaître devant un juge d’instruction, un tribunal correctionnel ou une cour d’assises?

Avocat stupéfiant, le cabinet assure votre défense dès le stade de votre audition ou de votre garde à vue devant les officiers de police judiciaire, jusqu’au jugement définitif de votre affaire.

L’assistance d’un avocat trafic de stupéfiant maîtrisant les particularités de ce type de dossiers est indispensable pour plusieurs raisons :

  • Car la répression des actes du trafic des produits stupéfiants est au cœur de la loi française anti-drogue et de protection de la santé publique. Dans un souci de réprimer au mieux l’offre de ces substances, le législateur a retenu une définition extensive des situations qui peuvent relever du trafic ;
  • Car les actes de trafic de stupéfiants sont systématiquement renvoyés devant les tribunaux répressifs et ce conformément au code pénal et au code de la santé publique ;

Car les moyens de police judiciaire mis en œuvre pour mettre un terme à ce type d’infractions sont très importants (témoignages, filatures, perquisitions, écoutes téléphoniques, réquisitions judiciaires, géolocalisation, etc).


Paiement en ligne

Paiement en ligne

Processing ...
EUR
Paiement sécurisé Moyens de paiement
Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter !

24/7 +33 (0)1 44 71 03 73

Remplissez notre formulaire de contact :

Urgences pénales
24/7